Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Ages et blessures

La physiologie de l’enfant est très bien connue à ce jour. Il est indispensable de comprendre qu’un enfant ne peut être défini comme « un adulte en miniature  ». Un enfant possède de nombreuses particularités qu’il faut comprendre pour appréhender la pratique sportive.

Un cartilage particulier : La principale zone de faiblesse des enfants provient de la présence de cartilage de croissance (CC) dont l’objectif est de permettre à l’enfant de grandir et de se développer. Or cette zone est fragile et mal vascularisée. En cas de sur sollicitations, nous voyons apparaître de nombreuses pathologies ( maladie de Sever, d’osgood-schlatter, de Sinding Larsen…). Ces pathologies sont liées au fait que chez l’enfant la zone d’insertion du tendon est plus fragile que le tendon lui-même. Les tendinopathies sont très rares et deviennent un peu plus fréquentes à l’adolescence. Dans la grande majorité des cas, il s’agit d’un arrachement de l’insertion tendineuse.

Insertion ligamentaire : Nous retrouvons le même problème au niveau ligamentaire. Il est fréquent d’entendre des pédiatres dire que l’entorse « n’existe pas » chez les enfants, car l’insertion est plus fragile que le ligament. Il s’agit souvent d’un arrachement osseux. Pour imager, c’est comme si vous plantiez un hameçon dans du beurre. Si vous tirez sur le fil il ne se rompra pas, mais c’est l’accroche qui se décrochera.

Le rachis et l’adolescence : la croissance du rachis s’effectue essentiellement durant la puberté et il faudra être vigilant durant cette période. Il peut également exister des défauts de croissance et d’ossification à ce niveau-là.

 

Conseils à respecter

  • Mettre en place un suivi régulier de l’enfant « sportif »
  • Rester prudent devant toutes douleurs tendineuses ou ligamentaires
  • Bien s’étirer pour limiter les tractions sur les zones d’insertions
  • Varier les sollicitations, éviter les traumatismes répétés

 

© 2017 www.prepagrimpe-project.com